Skip to main content
Category

Choisir sa franchise

franchisé veranda

L’interview de Richard Fradin, franchisé Vie & Véranda à Angers

By Choisir sa franchise

Richard Fradin est à la tête de la franchise Vie & Véranda Angers depuis 2009 qu’il gère d’une main de maître. Nous l’avons donc interrogé sur son parcours, sa vision du secteur de la véranda, sa gamme préférée et la véranda de ses rêves ! Il nous a également livré quelques conseils sur les qualités nécessaires pour être franchisé ou se mettre à son compte :

Quel est ton parcours et depuis quand es-tu franchisé Vie & Véranda ?

J’ai été commercial dans le secteur de la véranda de 2000 à 2009. Je mûrissais tranquillement ce projet de me mettre à mon compte et de commercialiser le produit véranda. Je cherchais donc un fournisseur pour me lancer. C’est une annonce du réseau Vie & Véranda dans un magazine spécialisé qui m’a fait contacter le réseau et puis ça a matché !
Depuis 2009, je suis donc franchisé Vie & Véranda à Angers.

Quelle est ta gamme Vie & Véranda préférée ?

Historiquement, ma gamme préférée, c’est la gamme Nature, une extension en bois très modulable. C’est vrai qu’il y a une approche intéressante avec le bois sur cette gamme, c’est aussi une gamme historique de Vie & Véranda.

Cependant, aujourd’hui je n’ai plus tellement de préférence. Ce que j’aime surtout, c’est d’essayer de faire correspondre le projet de chaque client avec la gamme la plus adaptée afin de leur proposer le mieux pour eux, que ce soit sur les matériaux, l’intégration avec la maison, les options de confort, les couleurs, etc.

À chaque nouveau projet, c’est un peu comme un jeu : trouver la meilleure gamme et la meilleure combinaison de couleurs, de formes, d’options pour embellir la maison d’origine et répondre parfaitement aux besoins de mes clients.

Penses-tu que le secteur de la véranda est intéressant au niveau de la rentabilité ?

Oui, nous avons un modèle économique intéressant, comme c’est le cas d’ailleurs de manière générale dans le secteur de l’amélioration de l’habitat.

Nous créons de la valeur ajoutée. D’ailleurs, au-delà de la notion de prix-marché, il y a aussi la notion de qualité qui est très importante. En effet, sur un produit premium de haute qualité comme chez Vie & Véranda, la qualité va justifier – à juste titre – un prix plus élevé tandis que le coût d’installation va rester le même, quelle que soit la qualité du produit.

Les marges sont donc encore plus intéressantes avec un produit haut de gamme car on ne cherche pas à sacrifier sa marge pour aller vendre un produit au plus bas.

Le secteur de la véranda est déjà rentable en lui-même. Ajoutez à cela un positionnement premium et de produits qualitatifs et vous obtiendrez des paniers moyens plus élevés, de meilleures marges et des revenus confortables.

Si tu n’étais pas franchisé Vie & Véranda, quel métier ferais-tu ?

Pour être franc, je ne me suis jamais vraiment posé cette question puisque j’ai toujours travaillé dans le milieu de la véranda. Ce métier me plaît car à chaque client il y a un nouveau projet, un nouveau défi et c’est très intéressant, surtout lorsque l’on commercialise des produits sur-mesure. Et puis chaque nouvelle semaine amène son lot de nouveautés et de surprise.

En revanche, ce dont je suis certain, c’est que je ne changerai pour rien au monde mon statut d’entrepreneur !

Du coup, si je devais vraiment changer de métier, je serais peut-être peintre ou sculpteur. J’adore l’art et, même si ce n’est pas une vocation, c’est quelque chose qui m’a toujours passionné. Sinon, je me verrais bien ouvrir un bar sur une petite île en bord de mer, les pieds dans le sable.

Avec le recul et selon toi, quelles sont les qualités nécessaires pour être franchisé ou se mettre à son compte ?

Être entrepreneur, c’est déjà se retrousser les manches car il n’y a pas de réussite et de succès sans travail.

Être entrepreneur et/ou franchisé c’est aussi être un bon manager. Il faut savoir déléguer, s’entourer des bonnes personnes mais aussi savoir dynamiser ses équipes dans leur travail au quotidien et les faire monter en compétences. Je pense que c’est le plus dur mais aussi le plus intéressant.

En quelques mots : il faut savoir faire prendre la mayonnaise. Il ne suffit pas d’avoir les bons ingrédients pour que cela fonctionne.

Enfin, je pense qu’être à l’écoute des conseils d’autres entrepreneurs ou des membres de son réseau est essentiel. Cela permet de reproduire les bonnes pratiques tout en évitant les erreurs déjà commises par certains.

Si tu avais carte blanche pour faire la véranda de tes rêves, que ferais-tu ?

J’aime beaucoup la nouveauté 2021 de Vie & Véranda, la gamme Naeva qui est une véranda en aluminium à l’extérieur et en bois à l’intérieur qui ressemble à une extension de maison avec une toiture à deux pans.

Cela fait plus de 20 ans que je commercialise des vérandas et sur l’alliance des matériaux et des formes, c’est clairement la structure idéale dont je rêvais !

Nous sommes convaincus de la durabilité de l’aluminium à l’extérieur et des avantages en termes de confort, d’isolation et de robustesse du bois.

Sinon, je dois avouer que j’aime aussi beaucoup les vérandas à toit plat avec de très grandes hauteurs de baies vitrées (de plus de 3 mètres). C’est d’ailleurs une configuration que nous proposons régulièrement à nos clients.

Intéressé(e) par l’ouverture d’une franchise ? N’hésitez pas à vous renseigner sur notre concept !

franchisé Vie & Véranda

Rachat de franchise : l’interview de Bruno Martial, de commercial à franchisé Vie & Véranda en Corrèze

By Choisir sa franchise

Après 8 ans d’expérience comme commercial au sein d’une franchise Vie & Véranda en Corrèze, Bruno Martial a décidé de racheter l’entreprise et de devenir son propre patron. Nous l’avons interrogé sur son parcours riche et varié, sa gamme Vie & Véranda préférée ou encore son avis sur la rentabilité du secteur.

Quel est ton parcours et depuis quand es-tu franchisé Vie & Véranda ?

Mon parcours est assez atypique. À la base, j’étais technicien dans le secteur de la téléphonie et du réseau informatique. Après 10 ans d’expérience et sur un coup de tête, en discutant avec un ami qui recrutait, je suis devenu couvreur pendant 2 ans et demi environ.

J’ai ensuite été recruté sur un poste de commercial en quincaillerie, mais pour être tout à fait franc, ça ne me plaisait pas beaucoup. Un jour, alors que je prospectais dans le cadre de ma fonction, je suis passé devant l’agence Vie & Véranda de Mallemort-sur-Corrèze. J’ai tout de suite beaucoup aimé le concept, je suis donc entré dans le showroom, j’ai décroché un entretien d’embauche et j’ai été engagé en tant que commercial. C’était en 2013. 8 ans plus tard, en juin 2021, je rachetais la franchise Vie & Véranda de Mallemort-sur-Corrèze.

Quelle est ta gamme Vie & Véranda préférée ?

La gamme que j’ai le plus vendu, c’est la gamme Équilibre qui mixe l’aluminium à l’extérieur et le bois à l’intérieur. Cela s’explique sûrement en partie car c’est celle que j’ai en exposition dans mon showroom. Forcément, ça aide.

Mais les gammes que j’aime le plus, ce sont les gammes de vérandas et extension bois Nature et Azur. Mon père était menuisier, j’ai donc toujours beaucoup aimé le bois qui est vraiment à l’honneur sur ces deux gammes. Ce sont mes coups de cœur.

Penses-tu que le secteur de la véranda est intéressant au niveau de la rentabilité ?

Oui tout à fait. Je m’explique : un projet de véranda est un projet rapide à mettre en œuvre. En quelques semaines, le projet peut être posé, contrairement à de la maçonnerie où l’on part généralement plutôt sur plusieurs mois de travaux.

Combinez à cela des paniers moyens assez élevés par rapport à de nombreux autres secteurs (restauration, commerces divers, etc.), et vous obtenez une bonne rentabilité ! C’est d’ailleurs cette rapidité qui plaît beaucoup à notre clientèle.

Si tu n’étais pas franchisé Vie & Véranda, quel métier ferais-tu ?

Très bonne question ! Pour avoir fait plusieurs métiers, je constate que je suis vraiment épanoui dans mon métier actuel, je ne me verrais vraiment pas faire autre chose. Le fait d’être à son compte aussi, ça amène plus de souplesse et de motivation.

Quand je me lève tous les matins, je suis sincèrement heureux et j’ai envie d’aller travailler !

Selon toi, quelles sont les qualités nécessaires pour être franchisé ou se mettre à son compte ?

La première qualité, c’est la polyvalence selon moi. Quand on est franchisé et à son compte, il faut toucher à plusieurs corps de métier. Et puis bien sûr, je pense qu’il est également essentiel d’être à l’écoute du client, souriant et toujours bienveillant !

Si tu avais carte blanche pour faire la véranda de tes rêves, que ferais-tu ?

Sans hésitation : une grande véranda bois Nature à toiture 2 pans et reprise de toiture composée de puits de lumière. Côté couleur, j’opterais plutôt pour du bois gris et des menuiseries « gris Antique » pour le côté moderne.

 

Convention réseau Vie & Véranda

Une convention placée sous le signe de la convivialité pour Vie & Véranda

By Choisir sa franchise

18 mois. Cela faisait 18 mois que les membres du réseau ne s’étaient pas rencontrés dans le cadre d’une convention annuelle.

Alors pour ce rendez-vous des franchisés Vie & Véranda, la convivialité était le maître mot : « les informations à passer à cette convention étaient extrêmement positives avec le succès que l’on connait dans notre secteur. Mais au-delà du marché, on voit que nos choix autour de la qualité des produits, du digital ou de l’innovation vont dans la bonne direction. Il était donc temps de célébrer tous ces signaux positifs ! » explique Maxime Baujard, directeur réseau.

Vie & Véranda accueillait à l’occasion de cette convention de nombreux nouveaux franchisés : M. et Mme Quiquampois pour le département des Alpes-Maritimes, M. et Mme Follet dans la Vienne et enfin M. Le Douche pour les Côtes d’Armor. Une belle occasion pour eux de rencontrer les franchisés plus expérimentés et de découvrir également les équipes supports et intervenants directs chez Vie & Véranda.

La convention Vie & Véranda a eu lieu les 31 août et 1 septembre derniers dans le département des Bouches-du-Rhône, dans le magnifique cadre de l’hôtel du Moulin de Vernègues. La rencontre sur 2 jours aura permis notamment d’échanger sur la situation des 18 derniers mois, les résultats du réseau, ou encore présenter les nombreux projets à venir pour l’enseigne, que ce soit sur la partie industrielle, commerciale, digitale ou marketing. « Nous sommes à un moment de transition. Le changement d’échelle en lien avec notre développement est désormais en marche, nous avons donc le souci de nous structurer en cohérence avec cette nouvelle réalité, et celle qui nous attend dans les 5 prochaines années » explique Vrège Jeloyan, directeur opérationnel.

Pour rappel, l’enseigne souhaite ouvrir 5 nouvelles agences par an, afin d’atteindre 45 agences en 2022 et 60 agences à horizon 2025. Le profil idéal de candidat à la franchise Vie & Véranda est un professionnel ayant déjà une ou plusieurs expériences dans les métiers commerciaux, mais il peut aussi être un profil en reconversion avec une appétence pour les beaux produits et le secteur du bâtiment, ou encore un entrepreneur qui souhaite diversifier son activité.

En conclusion : un contexte estival, convivial et positif pour démarrer la rentrée sous les meilleurs auspices !

animateurs et developpeurs réseau Vie & Véranda

Nos animateurs & développeurs réseau : à la rencontre de Cyril, Mickaël et Romain

By Choisir sa franchise

Ils sont incontournables au sein du réseau de franchisés Vie & Véranda, et pourtant la portée de leurs actions n’est pas forcément bien comprise en amont. Alors, nous avons demandé à Cyril Sanchez, Mickaël Monaury et Romain Dauvillier, notre équipe en charge du développement et de l’accompagnement de notre réseau de franchisé, de répondre à quelques questions pour expliquer leur quotidien.

Quels sont vos parcours respectifs ?

Mickaël : « Après quelques années d’expérience en négociation immobilière, je suis rentré chez Vie & Véranda en tant que commercial en 2005, pour ensuite évoluer vers un poste de responsable d’agence. En 2015 j’ai ouvert une agence Vie & Véranda dans l’Oise. Depuis 2019, je suis chargé de développement et animation réseau. »

Cyril : « Pour ma part, je suis arrivé en 2006 chez Vie & Véranda en tant que commercial d’abord, puis rapidement comme responsable d’agence en région parisienne. Comme Mickaël, j’ai intégré le service développement et animation du réseau en 2019. »

Romain : « J’ai travaillé pendant une dizaine d’année dans le secteur du transport, sur des fonctions de gestion administrative et de gestion d’équipe organisationnel. En 2005, je me suis lancé dans l’entreprenariat en famille et nous avons créé une entreprise dans le secteur du sport. Je suis ensuite arrivé chez Vie & Véranda en tant que commercial puis formateur des nouveaux commerciaux du réseau de franchise Vie & Véranda. En mars 2021, j’ai rejoint Mickael et Cyril en tant que chargé de développement réseau. »

Sur quels volets accompagnez-vous les nouveaux franchisés Vie & Véranda ?

Romain : « Nous les accompagnons sur toutes les étapes de la création de leur entreprise, de la découverte de la marque Vie & Véranda, de ses produits et de ses métiers associés, au choix du secteur, en passant par le business plan, la recherche du local idéal, mais aussi la formation à nos produits et nos méthodes commerciales.

Nous sommes là pour répondre à toutes les questions de nos candidats et nouveaux franchisés. Notre rôle est également de partager le savoir-faire de l’entreprise et les méthodes ayant déjà fait leurs preuves dans les franchises. »

Mickaël : « Effectivement, nous intervenons sur toutes les phases de montage de leur projet. Nous pouvons les aider sur leur prévisionnel et leur business plan, mais aussi sur leur financement en les mettant en relation avec des courtiers avec lesquels nous avons l’habitude de travailler pour chercher la meilleure solution et négocier les meilleurs taux pour leurs emprunts.
Nous les conseillons également sur le bon aménagement pour leur village exposition (village exposition intérieur ou extérieur, mixte) afin de s’adapter au mieux à leur local et à la région d’implantation, mais aussi sur toute la phase de construction de l’agence.

Nous allons également beaucoup les accompagner sur la mise en route commerciale qui est très importante pour bien démarrer. Souvent, nous réalisons les premières ventes avec eux pour les aider et leur permettre de mettre le pied à l’étrier. Une fois les ventes enclenchées, nous les formons également sur la technique avec la formation métré et la formation pose. »

Cyril : « En fonction de leurs besoins et de leurs compétences, nous allons plus les aider sur certains points que d’autres. Certains de nos nouveaux franchisés seront plus manuels et techniques, d’autres très à l’aise avec les chiffres, et donc leurs besoins ne seront pas les mêmes !

Il nous arrive également parfois de mettre en contact un nouveau franchisé avec un agence Vie & Véranda sur un secteur proche afin qu’ils puissent s’entraider.

C’est vraiment de l’accompagnement sur-mesure en fonction des besoins de nos nouveaux franchisés. »

Mickaël : « Au-delà de tous les aspects pratiques, notre rôle est aussi d’être à l’écoute, de les rassurer face aux différentes situations qu’ils peuvent être amenés à rencontrer lors de la phase de recherche de local, de travaux ou d’ouverture de l’agence, car l’entreprenariat peut aussi être stressant au départ. Nos expériences respectives nous permettent de leur faire prendre du recul sur les problématiques qu’ils rencontrent au quotidien.

Il est très important d’échanger. Le métier de vérandaliste s’apprend par la pratique et souvent l’apprentissage passe aussi par des petits échecs. L’important est de savoir les analyser et d’en tirer des conclusions pour s’améliorer. »

Et les franchisés déjà en place ?

Cyril : « Pour les franchisés déjà en place, notre accompagnement s’articule autour de tout ce qui touche de près ou de loin à la vie d’une agence Vie & Véranda. Les sujets peuvent être très différents. Nous sommes là pour écouter leurs problématiques et essayer de trouver des solutions. »Mickaël Monaury : « Comme le souligne Cyril, la première chose à faire pour accompagner au mieux le réseaux Vie & Véranda, c’est l’analyse des besoins. Chaque franchisé a des besoins spécifiques et différents.

Pour certains, cela peut être un petit manque de maîtrise de la technique de vente. Dans ce cas, l’un de nous va se rendre plusieurs jours dans leur agence afin de les aider à la vente, former de nouveau les équipes et tenir le rôle d’un responsable commercial sur une courte période. Pour d’autres, il y a un besoin de modernisation de leur agence, ou encore une problématique de gestion administrative : autant de sujets sur lesquels nous pouvons les aider pour les faire progresser. »

Romain : « Nous intervenons aussi sur tout le volet formation des nouveaux entrants chez nos franchisés en les formant à nos méthodes et en leur présentant les produits. Nous faisons parfois des piqures de rappel sur la bonne utilisation des différents outils mis à leur disposition.

Pour les projets de véranda ou d’extension plus complexes et techniques, nous sommes aussi disponibles pour leur prodiguer des conseils ou programmer une intervention de notre équipe technique réseau.
Pour certains, nous les aidons à recruter leurs équipes en faisant des entretiens avec eux afin qu’ils aient un second avis. »

Mickaël : « Et là aussi, comme avec les nouveaux franchisés, il y a un rôle d’écoute très important. Nous sommes là, à la fois pour discuter de leurs problématiques du quotidien et trouver des solutions, mais aussi pour avoir leurs retours terrains et faire remonter des bonnes idées, des remarques ou des suggestions. Cela nous permet de progresser tous ensemble, et c’est vraiment essentiel. »

Comment se passe l’intégration d’un candidat au réseau ?

Romain : « Il y a 4 grandes étapes : la sélection du candidat et du secteur d’abord, l’étape purement fonctionnelle ensuite (recherche de local, de salariés, agencement de l’agence, etc.), puis le volet formation (commerciale et technique). Enfin, la pratique, avec l’accompagnement renforcé du nouveau franchisé sur le terrain durant sa première année d’arrivé au sein du réseau Vie & Véranda. »

Mickael : « Sur un plan plus humain, il y a aussi nos conventions réseau qui ont lieux 2 fois par an et qui permettent aux nouveaux venus de rencontrer tous les autres franchisés Vie & Véranda.

Après la signature, nous organisons également une visite de l’usine et du siège social de Feyzin dans le Rhône afin que le candidat puisse rencontrer tous les interlocuteurs avec lesquels il sera amené à échanger (la Supply Chain, le bureau d’études, le marketing et la communication, etc.). »

Cyril : « Nous leur faisons également visiter d’autres agences Vie & Véranda de leur région afin de créer des petites connexions entre eux. »

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un candidat souhaitant se mettre à son compte ?

Romain : « Mon conseil, c’est d’être proactif, de poser des questions, de faire les choses à fond, d’exploiter ses idées jusqu’au bout ! Il ne faut pas avoir peur de l’échec, car les erreurs permettent d’apprendre et de s’améliorer et c’est primordial lorsque l’on est entrepreneur. »

Mickael : « Croire en son projet et s’accrocher ! Au départ, l’entreprenariat est un projet qui demande beaucoup d’énergie, et si on ne le fait qu’à moitié ça ne marchera pas ! Il faut se donner à 100 %. Les premières années seront intenses, mais elles le valent bien car les efforts payent toujours. D’abord parce que c’est un secteur lucratif et à fortes marges, mais aussi car il y a de l’humain, du contact, et que c’est un projet généralement très épanouissant. »

Cyril : « Nous écouter ! Nous sommes passés par la case responsable d’agence ou entrepreneur et nous avons commis des erreurs : rencontrer des obstacles, mais aussi des succès, c’est précisément cette expérience globale qui permet d’éviter au candidat certains échecs. C’est d’ailleurs aussi ça l’intérêt d’une franchise : se mettre à son compte tout en réduisant les risques d’échecs.

Futurs candidat(e)s, écoutez nos conseils, car ce qui a réussi chez nous réussira chez vous ! »

Vous avez un projet de franchise en tête ? Vie & Véranda développe fortement son réseau actuellement, n’hésitez pas à vous renseigner sur notre concept de franchise véranda !

franchise menuiserie

6 conseils pour ouvrir une franchise dans la menuiserie

By Choisir sa franchise

Aujourd’hui, le secteur de la menuiserie se développe beaucoup sous contrat de franchise. C’est une bonne nouvelle : les opportunités d’y trouver une activité lucrative sont nombreuses et variées ! Mais dans ce secteur technique et réglementé de la grande famille de la construction et de l’habitat, il n’est en revanche pas toujours facile de s’y retrouver et de choisir la bonne franchise de menuiserie.

Lorsque l’on souhaite se mettre à son compte, la création d’une entreprise en franchise est un bon moyen d’entreprendre avec plus de sécurité. Vous bénéficierez en effet d’un concept clé en main ayant généralement déjà fait ses preuves, ainsi que du savoir-faire et de la notoriété du franchiseur. La franchise a d’ailleurs connu une forte progression en 2019 avec +9,3 % sur le chiffre d’affaires engrangé, +4 % de points de ventes en France et +8,7 % d’emplois créés (Source : Fédération Française de la Franchise 2020).

Que vous soyez un professionnel du secteur ou non, quelques points d’attention sont à garder en tête pour réussir votre projet d’ouverture de franchise menuiserie. Cela commence notamment par une bonne connaissance du secteur de la menuiserie en France – en lien avec le contexte socio-économique actuel. Mais il y a aussi l’étude des différentes aides financières possibles pour la création de votre entreprise, l’analyse de votre secteur géographique d’implantation, ou encore l’évaluation de l’accompagnement et des formations proposées par les franchiseurs que vous jaugez.

Nous vous expliquons ces différents points dans cet article, alors sans plus tarder, voici nos 6 conseils essentiels pour réussir votre projet d’ouverture de franchise menuiserie !

Préliminaire : l’état des lieux du secteur de la menuiserie en France

Le secteur de la menuiserie est un secteur en bonne santé. En 2018, L’INSEE recense 56 621 entreprises du secteur (source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018) pour un chiffre d’affaires de 15,35 milliards d’euros (source : INSEE, ESANE 2018).

En plus de bénéficier d’un parc de menuiserie à remplacer en évolution constante, le secteur profite largement d’une tendance de fond chez les particuliers comme chez les professionnels : la rénovation et l’optimisation de la consommation énergétique des maisons et des bâtiments. Ce sont notamment les aides de l’État et les incitations fiscales avantageuses (crédit d’impôt, taux de TVA réduit…) qui incitent les propriétaires de logements et professionnels à sauter le pas de la rénovation énergétique ou du remplacement de leurs vieilles menuiseries ou vérandas.

1 – Se constituer un apport personnel et se renseigner sur les aides de création d’entreprise disponibles

Premier conseil pour réussir l’ouverture de votre franchise menuiserie : constituez-vous un apport personnel et renseignez-vous sur les aides possibles pour l’ouverture de votre entreprise en franchise.

En effet, de nombreux franchiseurs exigent un apport personnel dont le montant peut varier du simple au double en fonction du concept visé. Afin d’être crédible auprès de votre futur franchiseur mais également de votre banque, il vaut mieux se constituer un minium d’apport personnel. Ces capitaux en propre sont généralement issus de l’épargne du franchisé (plan d’épargne en actions, plan d’épargne logement, livret A, livret d’épargne entreprise…) mais peuvent aussi provenir d’une donation, d’un héritage ou encore d’un prêt d’honneur à taux 0% qui peut être accordé par des associations telles que Réseau Entreprendre, ADIE, France Initiative…

Il existe également certaines aides pour vous aider à financer l’ouverture de votre franchise menuiserie. N’hésitez pas notamment à prendre contact avec des organismes publics tels que NACRE ou OSEO qui peuvent intervenir dans la structuration financière et le démarrage de votre projet en vous proposant des avances de fonds, des prêts à taux 0% et des prêts garantis par l’État.

Enfin, n’oubliez pas que votre futur franchiseur peut également vous accompagner et vous aider dans vos démarches de financement.

2 – Choisissez la commercialisation d’un produit qui vous correspond

Fenêtres, portes, stores, volets, vérandas, pergolas, menuiseries alu et bois… Dans le secteur de la menuiserie, il existe plusieurs grandes familles de produits. Et comme la plupart des concepts de franchises du secteur se spécialisent autour d’un ou deux produits (même s’il existe quelques généralistes), il va falloir choisir celui qui correspond le plus à votre profil, à vos compétences de vente, à votre expérience mais aussi à vos appétences professionnelles.

Les menuiseries fenêtres

Les franchises de menuiseries fenêtres telles que Tryba ou Grosfillex ont le vent en poupe. Avec plus de 10 millions d’ouvrants vendus en 2018, le secteur de la menuiserie fenêtre a connu une hausse de 3 % en 2018 et pour la 3ème année consécutive (source : étude du cabinet TBC – 2018). Le marché tend d’ailleurs à se renouveler régulièrement (en lien avec la tendance de la rénovation énergétique et les incitations fiscales avantageuses) et les opportunités d’affaires sont nombreuses. Par ailleurs, notez que ce marché est saturé, très concurrentiel et les bons secteurs déjà occupés.

Les stores et volets

Les franchises menuiserie store (stores intérieurs et extérieurs, volets roulants, battants etc) sont aussi un incontournable de la franchise. On retrouve ici, des enseignes à forte notoriété telle que Repar’stores ou Monsieur Store. Pour autant, les paniers moyens restent plutôt faibles par rapport à d’autres produits du secteur de la menuiserie.

Les menuiseries aluminium

Les franchises menuiseries aluminium sont également très intéressantes si vous souhaitez vous franchiser. Le secteur est en effet partagé entre franchises et artisans : de bonnes opportunités sont donc encore à saisir ! Au sein de ce secteur, le produit véranda est notamment avantageux sur de nombreux points : des paniers d’achats élevés, une pose rapide, des produits de plus en plus tendances et demandés… Le secteur de la menuiserie aluminium est par ailleurs plus technique que le secteur du store et surfe largement sur la tendance de la rénovation énergétique !

Les menuiseries bois

Les franchises menuiserie bois sont également intéressantes et jouent largement sur les notions d’artisanat et de savoir-faire. Grâce à l’industrialisation des processus de fabrication, les produits de menuiserie bois présentent de beaux avantages : un bon rapport qualité / prix et de la durabilité. C’est notamment le cas avec les produits véranda et extension bois que nous proposons.

Pour les entrepreneurs multi enseignes

Enfin, si vous décidez de vous diversifier et de devenir multi enseignes en vous franchisant, nous vous conseillons de vous tourner vers un produit complémentaire à votre activité et qui pourra être vendu de manière additionnelle à votre produit. Par exemple, le duo stores et véranda fonctionne très bien.

Choisissez également un produit au positionnement similaire au vôtre afin de garder une certaine cohérence de prix et de qualité.

3 – Discutez avec les franchises menuiserie qui vous intéressent

Il est important d’avoir un « match professionnel » avec la franchise avec laquelle vous allez entreprendre. Pour cela, nous vous conseillons de prendre le temps de discuter avec les personnes du réseau des franchises visées.

Pour cela, les salons professionnels tels que Franchise Expo sont de bons moyens de faire le tour des concepts du secteur de la menuiserie, de récupérer de la documentation et de discuter avec les membres des réseaux présents sur place.

Si vous faites une demande de contact en ligne, vous serez généralement recontacté rapidement pour échanger sur votre profil, votre projet et vos motivations. C’est aussi un bon moyen de faire une découverte mutuelle et découvrir si le « match pro » est bien là.

4 – Étudiez votre secteur géographique d’implantation avec attention

Une des clés de la réussite de votre entreprise réside dans le choix de votre secteur d’implantation géographique.

Pour faire le choix le plus éclairé possible concernant votre implantation, nous vous conseillons de vérifier le bassin de population (qui aura un véritable impact sur le nombre de contacts et votre potentiel d’affaires) et la concurrence (qui peut saturer le marché) du ou des secteurs visés. Vérifiez également si le franchiseur vous propose un secteur en complète exclusivité afin de ne pas être en concurrence avec un autre membre du même réseau.

5 – Vérifiez ce que propose le franchiseur en matière d’accompagnement et de formation

Autre point crucial qui participera pleinement à la réussite de votre entreprise en franchise : l’accompagnement et les formations proposées par le réseau de franchise convoité.

Avant de vous lancer dans l’aventure avec un franchiseur, nous vous conseillons d’étudier avec attention l’accompagnement et les formations dispensées par la tête de réseau. Dites-vous que plus vous serez accompagné et formé, et plus vous bénéficierez du savoir-faire éprouvé du réseau tout en évitant les erreurs au démarrage !

Un franchiseur peut en effet vous accompagner lors de l’étude de marché, le montage de votre projet et du business plan, la recherche du bon local, la création de votre franchise, mais aussi l’ouverture concrète et le plan de communication associé.

Côté formation, et comme le secteur de la menuiserie est généralement assez technique, il est indispensable que le franchiseur vous propose à minima une formation technique ainsi qu’une formation commerciale pour assurer le succès de la vente des produits et la réussite de votre entreprise.

Chez Vie & Véranda, nous vous accompagnons dans toutes les étapes du lancement de votre entreprise en étudiant avec vous le marché afin de vous proposer un secteur exclusif et cohérent avec votre projet, en vous aidant à monter votre business plan, à trouver le bon financement et le bon local pour le démarrage de votre activité, ou encore en définissant avec vous un plan de communication pour le lancement de votre agence.

Les formations font également partie intégrante de la vie de notre réseau afin de toujours rester dans des pratiques d’excellence.

En savoir plus sur nos formations

6 – Tournez-vous vers un concept de franchise rentable et porteur

Même s’il est difficile de connaître la rentabilité d’un concept de franchise, quelques éléments peuvent vous aider à choisir un concept qui soit rentable et porteur :

  • Comparez les chiffres d’affaires, les marges brutes et taux de marge des réseaux ainsi que les résultats d’exercices des différents franchisés d’un réseau.
  • N’hésitez pas à interviewer plusieurs franchisés d’un même réseau de franchise menuiserie afin de connaître leur rentabilité et leurs performances.
  • Étudiez la notoriété des réseaux et leurs positionnements : une bonne notoriété peut apporter naturellement plus de contacts tandis qu’un positionnement haut de gamme vous permettra de commercialiser des produits qualitatifs à prix plus élevés et à fortes marges.

Enfin, si vous avez des questions concernant votre projet d’ouverture de franchise dans le secteur de la menuiserie, n’hésitez pas à prendre contact avec nos chargés de développement réseau qui seront toujours disponibles pour échanger, répondre à vos questions et vous aider dans la construction de votre projet, quelle que soit votre décision finale.

secteur rentable franchise batiment

5 secteurs rentables pour ouvrir une franchise dans le bâtiment

By Choisir sa franchise

La franchise a le vent en poupe ces dernières années auprès des entrepreneurs qui souhaitent se mettre à leur compte. Ce modèle connaît en effet un essor depuis quelques années : en 2017 en France, le nombre total de réseaux de franchise doublait par rapport aux 10 dernières années et comptait plus de 1900 réseaux pour un chiffre d’affaires de plus de 59 milliards d’euros (source : franchisedirecte.fr).

Cet engouement s’explique facilement : la franchise est un modèle économique plus sûr pour se mettre à son compte, mais aussi pratique et rentable. À condition, bien sûr, de ne pas se tromper de secteur d’activité.

Pour autant, il est souvent difficile d’obtenir des chiffres et indicateurs précis sur la rentabilité d’une franchise. Pour vous aider à trouver un concept rentable (et qui vous correspond) nous vous conseillons de comparer les chiffres d’affaires moyens des différents réseaux de franchises convoités (dans le secteur du bâtiment, le CA varie entre 80 000 et 3 millions d’euros selon l’activité) mais aussi les marges brutes, les taux de marge et les positionnements (un positionnement haut de gamme assure souvent de meilleures marges et une meilleure rentabilité).

Renseignez-vous également sur l’état de santé des secteurs, en lien avec l’actualité économique, politique, culturelle du moment.
Enfin, si vous êtes intéressé par l’ouverture d’une franchise bâtiment, cet article devrait vous aider à vous orienter : après avoir fait un état des lieux de la santé de l’industrie du bâtiment en France, nous faisons le point sur 5 secteurs rentables en franchise dans le bâtiment.

Etat des lieux de la santé du secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment est un poids lourd de l’économie française et comprend pléthore d’activités, de la construction à l’isolation en passant par la rénovation, les solutions de chauffages et de climatisation, les piscines, vérandas et pergolas mais aussi les diagnostics immobiliers, le courtage en travaux ou encore les menuiseries intérieures (portes, fenêtres, volets…).

À l’exception d’une période de flottement en 2008 liée à la crise financière et d’un bref ralentissement en mars 2020 à la suite du confinement et de l’arrêt temporaire de l’activité, le secteur du bâtiment jouit globalement d’une belle vitalité et d’une relance très dynamique : dans un contexte de confinements successifs, les particuliers investissent de plus en plus dans leur logement, une valeur sûre et refuge.

Selon la Fédération Française du Bâtiment, le marché pèse aujourd’hui 140 milliards d’euros et l’on dénombre plus de 400 000 entreprises en activité en France pour 1,5 million d’actifs dont 373 000 artisans et entrepreneurs indépendants.

Parmi ces derniers, nous retrouvons les franchisés qui ne sont pas forcément issus du secteur du bâtiment de base et qui sont avant tout des chefs d’entreprises ou des commerciaux. Selon l’Observatoire de la Franchise, ce sont en effet les profils les plus recherchés par les réseaux de franchise du secteur.

Toujours selon la Fédération Française du Bâtiment, il existait déjà 61 enseignes différentes en France dans ce secteur en 2019 avec à leurs têtes 1 660 franchisés indépendants. Côté chiffre d’affaires cumulé, celui-ci dépassait déjà les 2,5 milliards d’euros et était en hausse par rapport aux années précédentes.

Enfin, contrairement au secteur des travaux publics, le secteur du bâtiment est très ouvert à la franchise et aux candidats, qu’ils soient du métier ou non.

1 – Ouvrir une franchise bâtiment rentable dans le secteur de la construction neuve

Parmi les secteurs les plus rentables du bâtiment en franchise, on retrouve le secteur de la construction neuve et notamment des franchises de construction de maisons individuelles.

C’est en effet un secteur qui rayonne avec des taux de croissance variant entre 5 et 7 % en moyenne (Source : Toute la Franchise 2017). Côtés particuliers, et avec une population grandissante, de plus en plus de Français désirent acquérir un bien neuf et devenir propriétaire. Un état de fait qui induit une hausse des prix moyens hors terrains des constructions neuves. En effet, selon le site web de Toute la franchise, le prix d’une construction de 124 m2 en 2010 s’élevait à 141 00 € en moyenne contre 172 000 € pour 121 m2 en 2019.

Si vous êtes intéressé par ce secteur, nous vous conseillons de vous tourner plutôt vers un franchiseur qui propose des maisons en bois, une solution dans l’air du temps (développement de la conscience écologique) qui grappille de plus en plus de parts de marché.

2 – Le secteur de l’aménagement extérieur : un secteur en pleine expansion

Autre secteur rentable et porteur dans le bâtiment : l’aménagement extérieur avec notamment des produits tels que la véranda, l’extension de maison ou encore la pergola. De plus en plus tendance et en pleine santé, ce marché est en pleine expansion.

Avec plus de 16 millions de maisons individuelles en France et plus de 3,5 millions de propriétaires ayant un projet d’agrandissement de maison, de véranda ou de pergola, les opportunités d’affaires sont très importantes.

En parallèle de cela, la hausse constante des prix de l’immobilier depuis les années 2008-2009 rend l’acquisition immobilière moins accessible aux particuliers. Conséquence : ceux-ci voient dans les solutions d’agrandissement de maison et de véranda un moyen intéressant et moins risqué de gagner des mètres carrés supplémentaires sans déménager et en conservant leurs habitudes de vie (quartier, voisinage, longueurs des trajets quotidiens…)

Côté franchisé, les projets d’extension de maison et de véranda sont moins longs à mettre en œuvre que des projets de construction neuve mais aussi moins complexes et techniques. Ils sont généralement très rentables également.

Chez Vie & Véranda, nous proposons à nos franchisés des produits premium, performants et sur-mesure à forte valeur ajoutée afin de proposer des marges intéressantes et une bonne rentabilité.

En savoir plus sur notre concept

3 – Le secteur de la rénovation énergétique, un secteur du bâtiment d’avenir

Le secteur de la rénovation énergétique, encouragé par le service public, a également le vent en poupe. Il concerne plusieurs corps de métiers, de l’isolation des maisons individuelles en passant par l’optimisation des systèmes de chauffage ou l’isolation de toiture.

Depuis une trentaine d’années, de nombreux bâtiments font régulièrement l’objet de rénovation qui – la plupart du temps – doivent être en accord avec les normes énergétiques en vigueur.

Pour vous donner une idée de ce que ce marché représente, entre 2014 et 2016 plus de 5 millions de maisons individuelles (soit plus d’un tiers du parc total) ont fait l’objet de travaux de rénovation pour un coût total de 60 milliards d’euros. (Source : ADEME, L’éco-construction et la rénovation énergétique offrent de belles perspectives). En 2018, le marché de la rénovation a dépassé les 75 millions d’euros (Source : Club de l’Amélioration de l’Habitat).

D’ailleurs, il est important de souligner que de nombreux particuliers peuvent bénéficier d’aides de l’État telles que le dispositif MaPrimeRénov (renforcé en 2021) ou les Certificats d’économies d’énergie (CCE) pour leurs travaux de rénovation énergétique liés à leur habitation. Ils n’hésitent donc pas à sauter le pas en faisant appel à un professionnel afin d’améliorer leur confort à moindre coût et réduire considérablement leur facture énergétique.

Enfin, la récente RE2020 qui entre au fur et à mesure en application promet également de beaux jours à ce secteur.

4 – Le secteur de l’immobilier, une valeur sûre

S’il y a bien un secteur du bâtiment réputé pour être rentable, c’est celui de l’immobilier et notamment des franchises d’agences immobilières.

La rentabilité d’une agence immobilière indépendante est estimée à 3 ou 4 % tandis qu’une agence immobilière en franchise atteinte une rentabilité de plus de 10 % grâce aux méthodes, formations, accompagnements et solutions des réseaux pour booster l’activité commerciale (source : latribune.fr – 2020).

Ce secteur dynamique offre en effet de belles perspectives et opportunités à condition – bien sûr – de conclure de nombreuses ventes aux meilleurs prix possibles.

Pour devenir franchisé d’agence immobilière, il est important de posséder un fort tempérament commercial et un excellent relationnel avec un profil orienté « chasse » puisqu’en plus de vendre des biens immobiliers, vous devrez nécessairement partir en quête de nouveaux mandats.

En 2017, le chiffre d’affaires des franchises immobilières s’élevait à 409 992 € selon une étude de la Fédération Française de la Franchise. Cependant, soulignons que les disparités d’activité entre les petites et grosses villes sont souvent très importantes. Votre choix d’implantation géographique est donc crucial si vous décidez de vous franchiser dans le secteur de l’immobilier.

5 – Le secteur de l’aménagement intérieur et de l’équipement de la maison, un secteur vaste et prometteur

Entre les franchises de fenêtres, portes et autres menuiseries, les franchises d’ameublement, de cuisine ou encore de décoration, le secteur de l’aménagement intérieur et de l’équipement de la maison en franchise est vaste et rentable !

Porté par l’influence des décorateurs stars et des émissions de décoration qui fleurissent à la télévision, l’habitat de manière générale est l’un des premiers postes de dépense des ménages français. Selon l’Observatoire de la Franchise, il représente même 25 % des dépenses d’un ménage en moyenne en 2012 contre seulement 10 % dans les années 1960. Et cette tendance n’a fait que s’amplifier durant les périodes de confinement.

Le chiffre d’affaires moyen du secteur de l’équipement de la maison s’élevait d’ailleurs à 1 969 422 € en 2017 (source : étude de la FFF). Un chiffre qui souligne sa bonne santé.

À garder en tête pour choisir une franchise rentable dans le bâtiment

Nous l’avons vu, les secteurs de la construction neuve, de l’aménagement extérieur, de la rénovation énergétique, de l’immobilier ou encore de l’aménagement intérieur et de l’équipement de la maison font partie des secteurs les plus rentables du bâtiment en franchise.

Pour autant, et pour chaque secteur, certains concepts de franchise seront naturellement plus rentables que d’autres. Voici quelques points à garder en tête pour choisir une franchise bâtiment qui sera rentable pour vous :

Regardez et comparez d’abord les chiffres d’affaires, les marges brutes et les taux de marge des différents réseaux, les résultats d’exercices des entreprises franchisés, et n’hésitez pas à interviewer certains membres du ou des réseau(x) convoité(s) pour connaître leurs performances.

Étudiez ensuite le positionnement de marque des réseaux : il va définir l’image d’une marque / d’un produit et participe à la fixation d’un prix acceptable par le consommateur. Il doit également être cohérent avec vos valeurs et votre état d’esprit et éventuellement vos produits actuels si vous décidez de devenir franchisé multi enseignes.

Prêtez également une attention toute particulière aux formations proposées et à l’accompagnement du réseau : un franchisé bien accompagné a beaucoup plus de chances de réussir et d’être rentable rapidement.

Enfin, nous vous conseillons plutôt de vous tourner vers un secteur et un concept de franchise en cohérence avec votre profil, vos compétences, mais surtout en accord avec vos valeurs, vos envies, vos aspirations professionnelles et motivations !

Si vous souhaitez en savoir plus, discuter de rentabilité dans le secteur du bâtiment et de l’aménagement extérieur, n’hésitez pas à prendre contact avec nos chargés de développement. Ils seront toujours disponibles et ravis d’échanger sur le sujet et vous conseiller sur votre projet de création d’entreprise.

4 points clés pour diversifier son activité grâce à l’ouverture d’une franchise dans le bâtiment

By Choisir sa franchise

Vous êtes déjà à la tête d’une ou plusieurs activités dans le milieu du bâtiment ou de l’habitat, et vous pensez à vous diversifier avec l’ouverture d’une franchise ? Alors vous ne pouviez pas mieux tomber : dans cet article, nous allons voir les 4 points-clés à prendre en compte pour étudier une diversification à travers une franchise bâtiment (franchise de store, de piscine et spa, d’aménagement extérieur et intérieur, de construction neuve ou encore de rénovation) et plus précisément autour de l’activité véranda. Car au-delà de la rigueur nécessaire au lancement de toute nouvelle activité, vous aurez besoin d’également bien connaître les rouages de ces métiers particuliers et très complets.

1. S’adosser à une enseigne et une marque reconnue

Avant d’ouvrir une franchise bâtiment, il convient de choisir votre partenaire, en évaluant la valeur ajoutée qu’il pourra vous apporter en termes de produits, communication, formation et accompagnement. Un tel projet n’est pas impossible en totale autonomie, mais l’adossement à un réseau est clairement un gage de réussite supplémentaire.

2. Planifier et organiser l’ouverture de sa franchise bâtiment

Rejoindre une franchise du secteur du bâtiment, c’est lancer un projet structurant. Et qui dit projet, dit gestion de projet. La première étape est donc celle de la planification : même si vous êtes déjà à la tête d’une entreprise, il va pourtant vous falloir planifier votre « mariage » avec une nouvelle enseigne, de nouveaux processus de vente, son organisation…

Le premier volet est financier. En effet, avec le projet de rejoindre une enseigne de véranda, par exemple, vous devrez réaliser un investissement initial qui comprendra plusieurs postes : droits d’entrée, besoin en fonds de roulement, aménagement de votre village exposition, etc. Le montage financier passera nécessairement par un échange avec votre banque, mais vous devrez préparer soigneusement ce dossier, en vous appuyant sur votre expert-comptable et sur l’enseigne que vous aurez choisie.

La seconde planification concerne les ressources humaines. L’avantage lorsque l’on exploite déjà une première activité, c’est que l’on peut mutualiser certains postes sur plusieurs métiers : un poseur pourra donc avantageusement poser des vérandas dans le cadre de votre nouvelle franchise véranda, après avoir été formé par exemple. En revanche, cette organisation doit être planifiée contractuellement et au niveau logistique et humain avec vos équipes. Puis, vous aurez également besoin de recruter de nouveaux employés, notamment pour la partie commerciale où les ressources devront être dédiées. À bien organiser pour ne pas vous retrouver au dépourvu au dernier moment.

Enfin, le dernier élément à bien planifier est le lancement opérationnel de votre activité en franchise
Quel sera le délai d’installation ? La partie légale ? Le temps nécessaire au déblocage des fonds ? Prenez le temps de réaliser un rétro-planning et de bien noter les dates clés pour ne pas vous retrouver bloqué(e) inutilement avant l’ouverture de votre franchise bâtiment.

Une enseigne sérieuse doit vous proposer des outils éprouvés pour vous faciliter cette gestion de projet.

3. Bien séparer les différentes entités

Voilà un point extrêmement important si vous souhaitez lancer une nouvelle activité dans le secteur du bâtiment et que vous êtes déjà dépositaire d’une ou plusieurs enseignes : séparez juridiquement et commercialement votre nouvelle activité.

L’entité juridique

Il est important que vos deux activités ne soient pas réalisées au sein de la même entreprise. Ainsi, si vous avez un problème sur une des deux activités, l’autre n’en pâtira pas outre-mesure, et vous pourrez isoler les avantages et inconvénients propres à chaque enseigne. Une situation qui sera par ailleurs bénéfique lorsque viendra le temps de faire une analyse de vos résultats chiffrés par exemple, ou de procéder à des changements d’organisation ou de stratégie.

L’entité commerciale

La partie commerciale doit également être isolée du reste de vos activités. Par exemple, pour le produit véranda, celui-ci est suffisamment particulier et complexe à vendre pour qu’au moins une personne à temps plein soit dédiée à la partie commerciale. Voici un exemple concret du désavantage à utiliser un même commercial sur plusieurs enseignes : si vous commercialisez d’autres produits plus « faciles » à vendre, votre commercial aura plus tendance à se rabattre sur ceux-ci et négligera vos prospects véranda qui nécessitent plus d’attention et de suivi dans le temps. Il n’aura pas le temps de se spécialiser assez sur la véranda pour connaître sur le bout des doigts les gammes commercialisées, les spécificités du produit, et il aura alors également plus de mal à répondre aux objections du prospect.

4. Choisir une enseigne et une marque compatible avec votre activité

Selon nous, le dernier point essentiel pour vous permettre d’ajouter l’activité véranda ou une autre activité du secteur du batiment (rénovation énergétique, construction de maisons neuves, pose de piscine et spa, de store, d’aménagement intérieur…) à votre portefeuille multi-enseigne est de choisir un franchiseur dont le positionnement et l’état d’esprit sont compatibles avec vos autres activités. Cette bonne correspondance se joue d’ailleurs à plusieurs niveaux.

Prix et positionnement

Vous commercialisez des produits au positionnement haut-de-gamme et aux prix élevés ? Alors vous ne serez pas pris au dépourvu concernant les techniques de vente et le suivi SAV dans la véranda ou la construction de maison neuve. En revanche, choisissez une enseigne positionnée « prix » et vous risquez de ne pas vous y retrouver dans vos méthodes de vente.
Tournez-vous donc plutôt vers une enseigne qui commercialise des produits dans un positionnement prix et marketing similaire aux autres enseignes que vous proposez. Vous vous exposez sinon à une situation schizophrène, et vous ne pourrez pas mutualiser vos prospects avec de la vente cross-enseigne, puisque vos clients ne seront pas forcément les mêmes d’une enseigne à une autre.

Place (emplacement)

Pour ajouter une activité bâtiment à votre business, il y a fort à parier que votre franchiseur vous préconisera quelques éléments pour l’agencement de votre showroom d’exposition. Par exemple, dans le cas du produit véranda, la pose de véranda(s) d’exposition sur votre lieu de vente est une condition de réussite assez généralement répandue en France. Vous devrez donc trouver un local qui soit assez grand mais aussi bien placé : comme pour tous les produits et services, l’emplacement est clé. La compatibilité sera donc ici de trouver un emplacement qui ne vous pénalise pas avec des déplacements professionnels trop longs ou fréquents, ce qui n’est pas une mince affaire.

Produit

Enfin, il vous faudra bien sûr trouver une belle synergie avec vos enseignes existantes au niveau des produits : il sera judicieux de penser notamment à la véranda, à la pergola ou à la piscine si vous commercialisez des produits dans le secteur de l’habitat ou de l’aménagement extérieur par exemple. Vous aurez ainsi dès le départ un fichier client qualifié à exploiter pour proposer vos nouveaux produits et services.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec nos chargés de développement. Ils seront toujours disponibles pour répondre à vos questions et vous aider dans la construction de votre projet professionnel.

gerants de franchise

Cession de franchise : quand la nouvelle génération prend la relève

By Choisir sa franchise

Lors d’un passage à la retraite ou d’un changement d’orientation professionnelle, un franchisé peut décider de céder sa franchise. C’est ce qui s’est passé avec nos franchisés rouennais, Nadia et Pascal Lemoine. Ils ont décidé de prendre leur retraite et de céder l’entreprise familiale à leurs enfants après 4 ans à la tête de la franchise Vie & Véranda et 20 ans à la tête de leur entreprise familiale Etanel.

Nous avons donc interrogé Ophélie Lemoine et Arnaud Le Boudouil, les nouveaux gérants de la franchise Vie & Véranda Rouen (au côté d’Alexandre Aubursin, à droite sur la photo) sur la cession de franchise, leurs parcours, leur vision d’entreprise ou encore leurs objectifs pour les années à venir.

Que faisiez-vous avant de reprendre la franchise Vie & Véranda et l’entreprise familiale ?

Ophélie Lemoine : Cela fait plus d’une douzaine d’années que je travaille au sein de l’entreprise familiale. J’ai d’abord commencé à l’accueil pour évoluer ensuite vers la comptabilité de l’entreprise.

Arnaud Le Boudouil : J’étais avocat en droit public spécialisé dans le domaine de l’urbanisme avant de m’associer à Ophélie pour reprendre l’entreprise dans un cadre familial.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussées à reprendre l’entreprise familiale et la franchise Vie & Véranda ?

Ophélie Lemoine : La reprise de la franchise et de l’entreprise familiale était pour moi une suite tout à fait logique dans mon parcours. Pour ne rien vous cacher, cette cession était dans les petits papiers depuis plusieurs années, c’est un projet que nous avions tous en tête depuis le début de ma prise de poste au sein de l’entreprise. Je m’étais d’ailleurs préparée à cette cession d’entreprise et de franchise en intégrant l’ESJDB, l’école supérieur des jeunes dirigeants du bâtiment en 2011.

Nous avons eu cette année l’opportunité de concrétiser la cession et nous nous sommes lancés !

Arnaud Le Boudouil : De mon côté, lorsque le projet de cession a véritablement commencé à se matérialiser, j’ai eu l’occasion de saisir une belle opportunité. J’ai alors envisagé une reconversion professionnelle en pesant avec attention le pour et le contre. Finalement, j’en suis venu à la conclusion que cette reprise était pour moi un challenge car la gestion d’une entreprise en franchise n’a rien à voir avec ma précédente profession ! Pour autant, mon expérience me permet d’avoir un autre regard sur les questions liées à la gestion d’une franchise et d’une entreprise de manière générale (notamment sur les sujets contrat, RGPD, contentieux, règlement intérieur, etc.)

Avec Ophélie, nous avons des profils très différents mais aussi très complémentaires qui nous permettent d’avoir toutes les cordes à notre arc pour nous lancer !

Comment s’est passée la cession ?

Ophélie Lemoine : Une cession de franchise et d’entreprise est toujours un peu stressante, mais cela s’est fait de manière assez naturelle et dans la continuité du contrat de franchise qui nous liait avec Vie & Véranda. Il faut dire que j’avais déjà l’habitude de gérer l’entreprise avec mes parents, la cession n’a pas tellement changé mon rythme de vie et mes habitudes professionnelles.

Arnaud Le Boudouil : Tout s’est fait de manière assez logique et simple. Nous n’avons pas observé de gros changement, tout s’est passé de manière très fluide. Les équipes de Vie & Véranda nous ont également bien accompagnés dans cette cession.

Quels sont vos rôles ? Comment vous partagez-vous les tâches ?

Ophélie Lemoine : Je m’occupe de la comptabilité, de la gestion de la paie et de la gestion globale de nos locaux. J’interviens également en soutiens aux commerciaux lors de demandes spécifiques à faire aux fournisseurs.

Arnaud Le Boudouil : Mon rôle est en lien avec la partie plus juridique de l’entreprise. Je vais, dans ce cadre, m’occuper des contrats, des contentieux et impayés, des assurances, des demandes liées au service après-vente ou encore des questions liées au marketing.

Avez-vous d’autres activités à côté ?

Ophélie Lemoine : En parallèle de notre activité en franchise avec Vie & Véranda, nous sommes à la tête de l’enseigne Etanel qui est spécialisée dans les produits de fermeture de bâtiment. Nous commercialisons des fenêtres, volets, portails, portes de garage, stores banes, etc. Cette activité est d’ailleurs très complémentaire avec le produit véranda.

Pour vous donner une idée, notre activité véranda représente environ 30 à 40 % de notre activité globale.

Quelle est la spécificité de Vie & Véranda selon vous ?

Ophélie Lemoine : Je dirais sans hésiter la gamme Nature et les produits bois qui se rapprochent plus de l’extension de maison que de la simple véranda. C’est cette spécificité qui nous permet vraiment de nous différencier des concurrents sur le produit véranda mais aussi de nous positionner sur le marché de l’agrandissement de maison en dur.

Arnaud Le boudouil : Je suis complètement en phase avec Ophélie. Pour l’anecdote, il y a quelques jours, un de nos fournisseurs est entré dans une de nos vérandas d’exposition bois de notre showroom et a vraiment adoré le côté bois et le côté extension. Cela changeait vraiment de ce qu’il avait l’habitude de voir sur cette typologie de produit !

Quels sont vos objectifs pour l’année 2021 et le futur de l’entreprise ?

Arnaud Le boudouil : Au regard de la situation sanitaire actuelle, si nous pouvions déjà avoir une année à peu près normale, cela serait déjà pas mal. Le contexte actuel est en effet un peu incertain. Nous observons cependant une montée en puissance du secteur du bâtiment sur cette période. Les particuliers veulent investir dans leur maison pour être bien chez eux. Cela est tout de même à nuancer avec d’autres foyers qui freinent un peu leurs dépenses.

Notre objectif est également de vivre une transition apaisée et de pérenniser ce qui est déjà en place. Par la suite, l’objectif est de nous développer davantage.

Ophélie Lemoine : Effectivement, l’objectif est bien de pérenniser puis de développer l’entreprise. Pour le moment, nous avons plusieurs pistes de réflexion pour le développement de l’entreprise (développement produit, développement géographique) mais rien d’officiel à ce stade !

franchise maison bois

Ouvrir une franchise maison bois : avantages, droits d’entrée, rentabilité et alternatives

By Choisir sa franchise

Les maisons à ossature bois, généralement peu énergivores, écologiques, mais aussi très esthétiques, ont de nombreuses cordes à leurs arcs. Et elles séduisent de plus en plus de ménages français en quête d’espace et de confort. De manière plus globale, l’acquisition d’une maison neuve est un projet de vie important pour un particulier. C’est la raison pour laquelle un futur acheteur sera bien souvent intransigeant dans le choix de son entreprise de construction bois mais aussi très sensible à l’image renvoyée par celle-ci : bouche à oreille, publicité, avis en ligne, site Internet sont essentiels pour les acheteurs.

Si vous souhaitez ouvrir une franchise maison bois en France, il est donc important de connaître et de savoir identifier les différents réseaux de franchise proposant un concept rentable et pérenne et bénéficiant d’une bonne notoriété. Au-delà du choix du franchiseur, il est également essentiel d’étudier et de comprendre le marché.

Pour vous donner quelques clés d’analyse, nous vous proposons dans ce dossier un éclairage sur le marché actuel, le secteur d’activité de la construction de maison bois en France et la rentabilité attendue. Nous vous exposerons également les avantages et inconvénients liés à l’ouverture d’une franchise de construction de maison bois ainsi que les alternatives envisageables. Enfin, n’hésitez pas également à consulter en détails notre analyse des différents franchiseurs du secteur pour trouver le concept le plus en adéquation avec vos aspirations professionnelles, vos compétences et vos moyens financiers.

État des lieux : le marché de la construction de maison bois en France

franchise ami bois

Crédit photo : Ami bois

Après plusieurs années prospères affichant des taux de croissance très positifs (+13,3 % en 2015 et +20,6 % en 2016 selon l’Observatoire de la Franchise), le secteur de la construction de maison s’est heurté à une baisse de 11 % de son activité en 2018 (toujours selon l’Observatoire de la Franchise). Cette baisse s’explique notamment par la suppression de différents dispositifs de l’État permettant l’accès à la propriété aux ménages les plus modestes. Un fait qui souligne la dépendance relative du secteur aux aides de l’État.

En parallèle, la conscience écologique des particuliers se développe de plus en plus : dans ce contexte, le secteur de la construction bois et des structures bois grappille doucement des parts du marché de la maison individuelle bois. D’après l’observatoire réalisé par le Codifab, la cellule économique de Bretagne et France Bois Forêt en juin 2019, la maison individuelle bois obtient 8,7 % de parts de marché en 2016 contre 9,4 % en 2018.

Après une baisse passagère en 2018, les ventes de maisons individuelles regagnent du terrain en 2019 grâce à plusieurs phénomènes (allongement de la durée des prêts, baisse globale des taux et baisse du montant de l’apport personnel).

Enfin, la crise sanitaire de 2020 aura également fait émerger une nouvelle population d’acquéreurs potentiels, même si l’activité a connu une baisse momentanée importante liée à l’arrêt total de l’activité en mars 2020. Après le premier confinement, le désir des particuliers de déplacement vers de plus petites agglomérations afin d’acquérir une maison et un jardin s’est largement ressentie sur l’activité du secteur.

Ouvrir une franchise de construction de maison bois : quelle rentabilité attendre ?

La rentabilité est un sujet clé lors de l’ouverture d’une entreprise en franchise. Certains secteurs, réseaux et concepts de franchise seront naturellement plus rentables que d’autres malgré tous vos efforts pour gérer votre business en bon chef d’entreprise. Il est essentiel de vous tourner vers un concept adapté à vos compétences, votre état d’esprit et vos envies si vous souhaitez obtenir une bonne rentabilité à court et long terme.

Il est souvent difficile d’obtenir des chiffres et indicateurs précis sur la rentabilité d’une entreprise en franchise, sans compter que la notion de rentabilité est parfois mal comprise. Pour autant, l’analyse de quelques éléments peut vous aguiller dans la bonne direction.

Vous pouvez par exemple commencer par comparer les chiffres d’affaires moyens de différents réseaux de franchise. Cela vous donnera une bonne première idée de la santé du secteur convoité. Dans une étude de la Fédération Française de la Franchise de 2017 qui compare de nombreux secteurs d’activité en franchise, la bonne santé des secteurs du bâtiment et de l’équipement maison est souligné. Ces secteurs possèdent en effet de très bons CA moyens en comparaisons à d’autres secteurs sous concept de franchise (voyage, formation, service à la personne, coiffure et esthétique, nettoyage, boulangerie…)

Ensuite, intéressez-vous aux marges brutes et aux taux de marges des différentes franchises maison bois : un concept à fortes marges vous permettra de dégager de meilleurs bénéfices et la rentabilité sera plus rapide et importante. Vous pouvez demander aux franchiseurs les marges moyennes de leur réseau de franchisés afin de vous faire une idée plus précise du potentiel d’affaire et construire avec précision votre business-plan.

En tant que candidat à la franchise, n’hésitez pas également à comparer les positionnements (concept marketing visant à définir l’image d’une marque) des différentes enseignes dans votre étude de marché. En effet, un positionnement permet de se démarquer de la concurrence mais aussi d’entrer dans un univers particulier et de fixer des prix. Un positionnement premium ou haut de gamme assurera une revente des produits à un meilleur coût et – par extension – de meilleures marges et une rentabilité plus importante.

Devenir constructeur de maison bois en franchise : quels sont les avantages et inconvénients ?

Les franchises de maisons bois et bardage bois sont portées par une tendance de fond qui ne cesse de se développer et de grandir : l’écologie et l’intérêt pour la réduction de la consommation énergétique des bâtiments de construction (normes énergétiques). Le matériau bois est en effet très intéressant en ce sens puisque c’est une matière organique noble et naturellement isolante qui obtient de très bonnes performances thermiques et phoniques ainsi que de très bonnes propriétés mécaniques de résistance. Conclusion : les franchises de construction de maison en bois et le bois dans la construction ont encore un bel avenir devant eux !

Pour autant, nous notons un inconvénient majeur : le secteur de la construction de maison en bois et de la maison individuelle de manière générale est très concurrentiel. Une concurrence liée à la multitudes et la diversités des acteurs proposant ce produit : artisans, architectes, maçons, constructeurs nationaux et régionaux, maîtres d’œuvre et indépendants se partagent le marché.

En vous appuyant sur un réseau national pour créer votre entreprise et ouvrir votre magasin, vous aurez plus de chance de vous démarquer de la concurrence (meilleure visibilité, positionnement travaillé, notoriété plus importante.) et de réaliser une meilleure rentabilité.

Franchise maison bois : quels sont les principaux acteurs du marché

Voici 5 franchises de construction de maisons bois importantes en France :

Franchise Natilia

Natilia est une franchise maison bois lancée en 2009 qui est actuellement implanté avec 62 points de vente en France. Elle appartient à AST Groupe et propose des maisons bois en kit dites « performantes » (en terme d’acoustique, d’isolation) et écologiques à prix accessibles.

Son credo : « la commercialisation de maisons ossature bois abordables au plus grand nombre ».

Le candidat à la franchise Natilia doit obligatoirement posséder un apport personnel minium de 60 000 € pour un investissement global de 150 000 €. Les droits d’entrée s’élèvent quant à eux à 25 000 €. Le franchiseur indique également que le chiffre d’affaires moyen d’une franchise Natilia sur 2 ans est de 2 000 000 d’euros.

Franchise Ami Bois

Franchise Amis bois a été créée en 2005 par Frédéric Carteret. Plutôt positionnée sur le créneau du confort et de l’authenticité dans une démarche environnementale, le réseau Ami Bois possède à ce jour 24 implantations sur le territoire français.

Pour rejoindre le réseau de franchisés Amis bois, votre apport personnel doit être de 80 000 € minimum. Les droits d’entrée sont de 30 000 € et vous devrez reverser des royalties de l’ordre de 5 %. Enfin, le CA sur 2 ans est estimé à 2 300 000 d’euros.

Franchise Maisons Bebium

Maison Bebium propose des maisons bioclimatiques personnalisables, livrées clés en main et complètement équipées et terminées (peinture, cuisine, salle de bain sol…). Lancé en franchise en 2013, le réseau compte actuellement 38 implantations.

Le franchiseur demande aux candidats un apport personnel de 40 000 € et un droit d’entrée de 15 000 €. Les redevances s’élèvent à 2 %. Le chiffre d’affaires estimé sur 2 ans après l’ouverture d’une franchise Maisons Bebium est de 2 000 000 d’euros.

Franchise maison bois écolo

Créé en 2008 et lancé en réseau 10 ans plus tard, en 2018, Franchise maison bois Écolo est un importateur de maisons en bois massif en kit.

Pour rejoindre le réseau, vous devrez posséder un petit apport de 5 000 € et le franchiseur ne demande aucun droit d’entrée. Pour ce jeune réseau, vous pouvez espérer atteindre un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros après deux ans.

Franchise maison Primobois

Filiale du groupe Trécobat, la franchise Primobois se spécialise dans la construction de maisons ossature bois en clos couvert isolé hors d’eau et hors d’air.

Ce petit réseau compte actuellement 13 points de vente et demande un apport personnel de 30 000 € à 50 000 € ainsi que des droits d’entrée de 30 000 € pour l’ouverture d’une franchise Primobois. L’investissement global est compris entre 100 000 et 140 000 € et le franchiseur ne demande pas de redevance. Par ailleurs, le chiffre d’Affaires sur 2 ans est estimé à 300 000 € de commissions.

La franchise de véranda bois et extension bois, une alternative simple et rentable

une veranda extension en bois

Moins techniques que des projets de construction de maisons individuelles en bois entier, les projets de vérandas sont également moins longs à mettre en œuvre et généralement très rentables. Une belle alternative pour ouvrir un magasin de construction bois ou une franchise dans le secteur de la construction, de l’habitat et du bâtiment !

Le secteur de la construction de maisons est effet assez technique puisque le franchisé / constructeur va devoir superviser l’ensemble des travaux, des dossiers administratifs ou encore des plans du projet de construction maison. Les franchiseurs du secteur recherchent d’ailleurs bien souvent des profils très techniques pour agrandir leur réseau avec de nouvelles enseignes franchisées.

À l’inverse, dans le secteur de la véranda et de l’extension, les réseaux de franchises recherchent généralement des profils moins techniques et plus commerciaux qui savent manager une équipe de métreurs et poseurs.

En parallèle, et avec la hausse constante des prix de l’immobilier, le marché de l’agrandissement de maison et de la véranda est en pleine santé. Les opportunités d’affaires sont importantes : sur 16 millions de maisons individuelles en France, plus de 3,5 millions de propriétaires ont un projet d’agrandissement ou de véranda.

Chez Vie & Véranda, notre mission est de redimensionner l’espace de vie de nos clients avec un résultat allant au-delà de leur rêve ! Grâce à des produits premium, sur-mesure et à forte valeur ajoutée, nous sommes en mesure de proposer des marges intéressantes et une bonne rentabilité ainsi qu’une implantation sur un territoire en exclusivité.

En savoir plus sur la franchise Vie & Véranda

Enfin, si vous avez des questions sur la franchise maison bois ou sur la franchise véranda et que vous souhaitez devenir votre propre patron, n’hésitez pas à prendre contact avec nos chargés de développement. Ils seront ravis d’échanger avec vous sur votre projet de création d’entreprise.

franchise maison

Ouvrir une franchise de construction de maison : les concepts rentables

By Choisir sa franchise

Depuis 2015, le secteur de la construction de maison individuelle rayonne. Avec une très bonne santé et des taux de croissance allant de 5 à 7 % en moyenne (étude Toute la Franchise 2017), il n’est pas étonnant que le secteur soit aussi plébiscité par plusieurs concepts de franchise. Côté consommateurs, la construction d’une maison n’est pas un projet anodin : les particuliers seront généralement intransigeants sur le choix de leur entreprise et prendront en compte de nombreux critères avant de choisir un prestataire et promoteur pour leur projet. Entreprendre dans le secteur de la construction de maison nécessite de comprendre ces critères afin de trouver un concept d’entreprise et une manière de travailler qui soit viable.

Dans ce dossier, nous allons essayer de vous donner quelques clés pour saisir le marché de la construction de maisons individuelles en France et réussir son entreprise en franchise. Cela passera notamment par une étude succincte des concepts de franchises porteurs et rentables. Vous verrez qu’au-delà de la rentabilité, certains concepts seront aussi plus adaptés à votre expérience, vos envies et vos compétences.

Fiabilité et accessibilité du marché

Le marché de la construction de maisons individuelles est porteur. En effet, avec une population qui ne cesse de croître, de plus en plus de particuliers souhaitent acquérir un bien neuf, devenir propriétaire faire construire ou agrandir leur maison. Conséquence, les prix moyens hors terrains sont en hausse depuis 2010 (141 000 € pour 124 m2 en 2010, contre 172 000 € pour 121 m2 en 2019, selon le site Toute la Franchise).

En 2018, le secteur a cependant connu une petite baisse liée à la suppression de plusieurs dispositifs facilitant l’accès à la propriété aux particuliers et primo-accédants les plus modestes (l’APL accession notamment). Cette dépendance aux dispositifs de l’État destinés à faciliter l’accès à la propriété peut donc influer sur l’activité du secteur. Les franchises maison et de construction neuve sont intéressantes à ce titre, car vous ne serez pas démunis face à ces variations.

La rentabilité dans le secteur de la construction de maison

Sur ce sujet propice aux biais, nous avons trouvé intéressant de vous partager cette étude extérieure de la FFF de 2017 sur le sujet. Celle-ci propose une comparaison des différents secteurs d’activités en franchise, de leurs nombres de points de ventes et des chiffres d’affaires associés :

franchise maison rentable

Ce comparatif permet de souligner la bonne santé des secteurs de l’équipement de la maison, de l’alimentaire, de l’hôtellerie, de la restauration et du bâtiment qui possèdent les meilleurs chiffres d’affaires moyens. Cela peut donc vous donner une bonne première idée des secteurs les plus rentables.
Toujours selon la même étude de la FFF de 2017, la rentabilité est une question essentielle pour 76 % des candidats dans le choix de leur futur franchiseur. Il n’est cependant pas toujours évident de trouver les bonnes informations sur la rentabilité d’un réseau de franchise.

On constate une meilleure rentabilité auprès des enseignes qui proposent des matériaux comme le bois et qui prennent en charge la conception. En effet, les constructions  en bois  gagnent de plus en plus de part de marché. Par exemple, sur les maisons individuelles, les modèles de maisons en ossature bois grignotent du terrain avec 9,4 % de parts de marché en 2019 contre 8,7 % de marché en 2016 selon le site de Toute la Franchise.

Rentabilité d’une franchise de construction maison : où trouver l’info ?

Quelques idées pour vous faire gagner du temps dans cette recherche du franchiseur rentable :

1 – Consulter les résultats d’exercice des différentes entreprises membres du réseau de franchise convoité sur des sites spécialisés tels que société.com ou infogreffe.fr

2 – Interviewer les franchisés du réseau sur leur rentabilité afin de connaitre leurs performances

3 – Questionner le franchiseur / constructeur de maison qui possède normalement les données de son réseau et qui sera en mesure de répondre à vos questions

Enfin, vous retrouverez également ce type d’information dans le Document d’Information Précontractuel (DIP) fournis par le franchiseur constructeur de maisons indviduelles si vous allez plus loin dans le projet.

Le panier moyen

Le secteur de la construction de maison fait partie des secteurs possédant les paniers moyens les plus élevés. En effet, le panier moyen d’une entreprise de construction de maison est de 120 000 à 200 000 € contre 10 à 20 € pour un restaurant et de 18 000 à 25 000 € pour un commerce de véranda et d’extension de maison.

Le panier moyen va largement influer sur le montant de votre chiffre d’affaires. Mais un panier moyen élevé n’est pas toujours synonyme de rentabilité. Il arrive parfois que des paniers moyens élevés soient moins rentables pour votre commerce que des paniers moyens plus faibles. Par exemple, dans la construction de maison et l’extension, un gros projet complexe vendu pour une belle somme sera parfois moins rentable qu’un projet vendu un peu moins cher mais qui demandera moins de mains-d’œuvre, de temps et de matières premières.

Les marges brutes

Les marges brutes et taux de marges vont vous permettre de savoir si votre entreprise va réussir à dégager des bénéfices. Les concepts à fortes marges sont donc particulièrement intéressants pour une rentabilité plus rapide et plus importante.

Or, il n’est pas toujours évident de se faire une idée juste et précise de la marge brute de votre future entreprise sans un minimum de données et d’informations. Pour avoir accès à ces données, vous pouvez demander au franchiseur les marges moyennes de son réseau mais également consulter des études de L’INSEE sur les ratios du commerce par activité.
Ces données sont importantes en création d’entreprise, notamment pour votre business plan et le prévisionnel financier. La marge brute devra en effet être estimée en amont pour établir votre compte de résultat prévisionnel.

Le positionnement

Le positionnement est un concept issu du marketing qui va définir l’image d’une marque, d’un produit et/ou d’un service dans l’esprit du consommateur. C’est ce qui va permettre à la marque de se démarquer de la concurrence, d’entrer dans un univers particulier. C’est également ce qui va permettre de fixer un prix d’achat acceptable.

Cette notion de positionnement est étroitement liée à celle du storytelling qui consiste à raconter une histoire sur une marque, mais aussi à celle du « pricing », un concept qui consiste à fixer un prix en fonction du coût mais également de la valeur perçue par les consommateurs. L’objectif ici, est donc de fixer un prix qui va maximiser les ventes et les marges brutes.

Ainsi, un positionnement haut de gamme ou premium vous permettra de vendre vos produits plus cher que leurs coûts et d’augmenter ainsi vos marges brutes et vos bénéfices.

Quel profil pour ouvrir une franchie dans la construction de maison

Quel que soit le modèle de maison (maison contemporaine, maison en pierre, maison traditionnelle, maison écologique, maison moderne, maison individuelle à toit plat, maison de plain-pied, maison sur-mesure), le secteur de la construction de maison est assez technique, car le constructeur va superviser l’ensemble des travaux, des plans de maison aux dossiers administratifs. C’est pourquoi les franchiseurs du secteur recherchent généralement des profils expérimentés et techniques ayant déjà une grosse expérience dans la construction de manière générale ou la construction de maison neuve. Ce métier demande beaucoup de rigueur et de connaissances du secteur face notamment aux nombreuses réglementations de ce domaine d’activité (RT2012, démarches administratives et permis de construire…)

À l’inverse, dans le domaine de l’extension de maison et la véranda, les profils recherchés par les franchises sont généralement moins techniques. Un profil commercial et une expérience dans le secteur de l’habitat est largement suffisante. L’important est de savoir manager une équipe et de posséder de bonnes compétences commerciales.

Les concepts de franchise à suivre

Voici les concepts de franchises à suivre si vous êtes à la recherche d’un constructeur de maison et d’une enseigne à bon potentiel :

Les franchises de construction de maison et de courtage en travaux

Les différents concepts de franchise du secteur de la construction ont chacune des particularités de fonctionnement, un positionnement, des droits d’entrée qui correspondront plus ou moins à votre budget, et des estimations de chiffre d’affaires sur 2 ans différents. Voici une sélection de concepts de franchise ayant retenus notre attention :

Top 10 des franchises maison

  • MIKIT : constructeur de maisons individuelles en « prêt-à-finir » depuis 1983
    Apport personnel : 30 000 € | CA sur 2 ans : entre 1 et 2 millions d’euros
  • Maison Vivalia : franchise de construction de maisons individuelles dans le nord de la France
    Apport personnel : 20 000 € | CA sur 2 ans : 2 500 000 €
  • Villa Club : spécialisé dans les maisons modernes et contemporaines
    Apport personnel : 60 000 € | CA sur 2 ans : 2 000 000 €
  • Maison Alysia : positionnée sur le créneau du prix bas
    Apport personnel : 16 000 € | CA sur 2 ans : 3 000 000 €
  • Maison Pierre : franchise de maisons économes en énergie et basse consommation 
    Apport personnel : 75 000 € | CA sur 2 ans : 3 000 000 €
  • Maisons Arlogis : franchise dont le réseau s’est développé à partir des années 2000
    Apport personnel : 100 000 € | CA sur 2 ans : 2 700 000 €

Mais aussi :

  • Arti’Courtage Habitat
  • Illico Travaux
  • Maison Kerbéa
  • Maison Phénix
  • Villas La Provençale

Les franchises de maison bois

Un peu plus spécialisées que les franchises de construction de maisons classiques, les franchises de maison bois et maisons traditionnelles bois ne sont pourtant pas en reste avec une bonne rentabilité globale observée au sein des différents réseaux de franchises proposant ce type de produit.

Top 7 des franchises de maison bois

  • Ami Bois : franchise de maisons en bois individuelles depuis 2005
    Apport personnel : 80 000 € | CA sur 2 ans : 2 300 000 €
  • Natilia : franchise de maison bois implantée sur 62 points en France
    Apport personnel : 60 000 € | CA sur 2 ans : 2 000 000 €
  • Maison Bebium : construction de maisons bioclimatiques à ossature bois
    Apport personnel : 20 000 € | CA sur 2 ans : 2 000 000 €
  • Maison Bois Écolo : franchise d’importation de maison en bois massif en kit
    Apport personnel : 5 000 € | CA sur 2 ans : 1 500 000 €

Mais aussi :

  • Primobois
  • Becokit
  • Zy Home Construction

L’habitat, un secteur concurrentiel

Le secteur de la construction de maison est très concurrentiel, et cela s’explique notamment par la grande diversité des acteurs se positionnant sur ce marché. Effectivement, constructeurs de maison nationaux et régionaux, maçons, artisans, indépendants ou encore maîtres d’œuvre se partagent le marché à parts plus ou moins égales.

Ouvrir une franchise en vous appuyant sur une enseigne nationale reconnue est un bon moyen d’augmenter vos chances de vous démarquer de la concurrence, mais aussi de réaliser une rentabilité beaucoup plus importante.

Enfin, si vous avez des questions sur la franchise maison et que vous projetez de devenir concessionnaire maison dans le secteur de la construction de maisons neuves ou dans l’agrandissement, n’hésitez pas à prendre contact avec nos chargés de développement réseau qui seront ravis de discuter avec vous du sujet et de votre projet d’ouverture de franchise, quelle que soit votre décision finale.