Vous êtes déjà à la tête d’une ou plusieurs activités dans le milieu de l’habitat, et vous pensez à vous diversifier ? Alors vous ne pouviez pas mieux tomber : dans cet article, nous allons voir les points-clés à prendre en compte pour étudier une diversification à travers l’activité véranda. Car au-delà de la rigueur nécessaire au lancement de toute nouvelle activité, vous aurez besoin d’également bien connaître les rouages de ce métier particulier et très complet.

 

1. S’adosser à une enseigne et une marque

Avant toute chose, il convient de choisir votre partenaire, en évaluant la valeur ajoutée qu’il pourra vous apporter en termes de produits, communication, formation et accompagnement. Un tel projet n’est pas impossible en totale autonomie, mais l’adossement à un réseau est clairement un gage de réussite supplémentaire.

2. Planifier et organiser

Rejoindre une franchise véranda, c’est lancer un projet structurant. Et qui dit projet, dit gestion de projet. La première étape est donc celle de la planification : même si vous êtes déjà à la tête d’une entreprise, il va pourtant vous falloir planifier votre « mariage » avec une nouvelle enseigne, de nouveaux processus de vente, son organisation…

Le premier volet est financier. En effet, avec le projet de rejoindre une enseigne de véranda, vous devrez réaliser un investissement initial qui comprendra plusieurs postes : droits d’entrée, besoin en fonds de roulement, aménagement de votre village exposition, etc. Le montage financier passera nécessairement par un échange avec votre banque, mais vous devrez préparer soigneusement ce dossier, en vous appuyant sur votre expert comptable et sur l’enseigne que vous aurez choisie.

La seconde planification concerne les ressources humaines. L’avantage lorsque l’on exploite déjà une première activité, c’est que l’on peut mutualiser certains postes sur plusieurs métiers : un poseur pourra donc avantageusement poser des vérandas dans le cadre de votre nouvelle franchise véranda, après avoir été formé par exemple. En revanche, cette organisation doit être planifiée contractuellement et au niveau logistique et humain avec vos équipes. Puis, vous aurez également besoin de recruter de nouveaux employés, notamment pour la partie commerciale où les ressources devront être dédiées. À bien organiser pour ne pas vous retrouver au dépourvu au dernier moment.

Enfin, le dernier élément à bien planifier est le lancement opérationnel de votre activité : quel sera le délai d’installation des vérandas d’exposition ? La partie légale ? Le temps nécessaire au déblocage des fonds ? Prenez le temps de réaliser un rétro-planning et de bien noter les dates clés pour ne pas vous retrouver bloqué(e) inutilement.

Une enseigne sérieuse doit vous proposer des outils éprouvés pour vous faciliter cette gestion de projet.

3. Bien séparer les différentes entités

Voilà un point extrêmement important si vous souhaitez lancer votre activité véranda et que vous êtes déjà dépositaire d’une ou plusieurs enseignes : séparez juridiquement et commercialement votre activité véranda.

Juridique

Il est important que vos deux activités ne soient pas réalisées au sein de la même entreprise. Ainsi, si vous avez un problème sur une des deux activités, l’autre n’en pâtira pas outre-mesure, et vous pourrez isoler les avantages et inconvénients propres à chaque enseigne. Une situation qui sera par ailleurs bénéfique lorsque viendra le temps de faire une analyse de vos résultats chiffrés par exemple, ou de procéder à des changements d’organisation ou de stratégie.

Commercial

La partie commerciale doit également être isolée du reste de vos activités. En effet, le produit véranda est suffisamment particulier et complexe à vendre pour qu’au moins une personne à temps plein soit dédiée à la partie commerciale. Voici un exemple concret du désavantage à utiliser un même commercial sur plusieurs enseignes : si vous commercialisez d’autres produits plus « faciles » à vendre, votre commercial aura plus tendance à se rabattre sur ceux-ci et négligera vos prospects véranda qui nécessitent plus d’attention et de suivi dans le temps. Il n’aura pas le temps de se spécialiser assez sur la véranda pour connaître sur le bout des doigts les gammes commercialisées, les spécificités du produit, et il aura alors également plus de mal à répondre aux objections du prospect.

4. Choisir une enseigne et une marque compatible avec votre activité

Selon nous, le dernier point essentiel pour vous permettre d’ajouter l’activité véranda à votre portefeuille multi-enseigne est de choisir un vérandaliste dont le positionnement et l’état d’esprit sont compatibles avec vos autres activités. Cette bonne correspondance se joue d’ailleurs à plusieurs niveaux.

Prix & positionnement

Vous commercialisez des produits au positionnement haut-de-gamme et aux prix élevés ? Alors vous ne serez pas pris au dépourvu concernant les techniques de vente et le suivi SAV dans la véranda. En revanche, choisissez une enseigne positionnée « prix » et vous risquez de ne pas vous y retrouver dans vos méthodes de vente.
Choisissez donc une enseigne qui commercialise des vérandas dans un positionnement prix et marketing similaire aux autres enseignes que vous proposez. Vous vous exposez sinon à une situation schizophrène, et vous ne pourrez pas mutualiser vos prospects avec de la vente cross-enseigne, puisque vos clients ne seront pas forcément les mêmes d’une enseigne à une autre.

Place (emplacement)

Pour ajouter une activité véranda à votre business, il y a fort à parier que votre franchiseur vous préconisera la pose de véranda(s) d’exposition sur votre lieu de vente, une condition de réussite assez généralement répandue en France. Vous devrez donc trouver un local qui soit assez grand mais aussi bien placé : comme pour tous les produits et services, l’emplacement est clé. La compatibilité sera donc ici de trouver un emplacement qui ne vous pénalise pas avec des déplacements professionnels trop longs ou fréquents, ce qui n’est pas une mince affaire.

Produit

Enfin, il vous faudra bien sûr trouver une belle synergie avec vos enseignes existantes au niveau des produits : il sera judicieux de penser à la véranda si vous commercialisez des produits dans le secteur de l’habitat ou de l’aménagement extérieur par exemple. Vous aurez ainsi dès le départ un fichier client qualifié à exploiter pour proposer vos nouveaux produits et services.

Prêt(e) à sauter le pas ? Prenez contact avec Vie & Véranda pour que nous puissions étudier gratuitement votre projet de développement d’activité sur la véranda !